Un peu de moi là dedans

Il y a un moment que j’essaie de formuler avec des mots ce qui me pousse à faire tout ce que je fais (maman de deux douces petites filles, salariée du privé, couturière et créatrice des Trois petits riens, autoentrepreneuse et épouse de T.), quitte à être épuisée en fin de semaine. Et puisque la question m’est posée de plus en plus, puisque c’est la rentrée… je me lance! C’est assez simple en fait, vous allez voir.

J’aime ce que je fais et j’ai besoin de faire ce que je fais parce que cela me fait du bien. Un peu comme quelqu’un qui fait du sport, qui en a besoin, qui le prendrait comme une activité bénéfique, saine et épanouissante ou bien comme une thérapie.WP_20150723_003La Midinette en Atelier Brunette

Je ne voyais pas ma vie comme cela il y a quelques années, mais pour reprendre les propos de Et Dieu Créa sur son blog dans son article « Maman de trois enfants » : « Ce n’est pas la vie dont j’avais rêvé mais celle-ci est bien plus réelle », elle est pleine de couleurs, de rythme et de vie. Et même si c’est pas toujours facile de se contenter de ce que l’on a, de faire avec, de compiler pour que chacun trouve sa place, de contenter tout le monde et ne pas délaisser certaines activités, nous sommes heureux comme ça!

J’ai fait une place pour mes Trois petits riens au milieu de tout ce qui fait notre vie. Et je laisse à mes Trois petits riens le temps de se trouver, de se perfectionner, de se montrer et de prendre leur essor. Je laisse le temps faire les choses, sans être trop pressée. Parce que vouloir aller trop vite, ça peut être dangereux et le danger, je n’aime pas. WP_20150915_004Les Midinettes de l’automne

Mes Trois petits riens me permettent de me retrouver, de m’exprimer pleinement, de créer et de faire quelque chose avec mes doigts. Je me fais plaisir avant tout en fabriquant mes Midinettes et autres personnages, c’est un besoin qui m’est nécessaire. Ensuite c’est le plaisir fait aux autres qui prend la relève et l’histoire qui se trame tout autour. Finalement ça devient un plaisir partagé, échangé. Il y a quelque chose qui se raconte et j’aime vraiment ça.  Une de mes Midinettes chez Emiliechoufleurlajolie  (crédit photo : choufleurlajoliepaillette)

Recevoir en prime des commentaires sur l’intégration de mes Midinettes et Monsieur chez les uns et les autres, alors là c’est un plaisir incommensurable… J’espère en avoir encore pour longtemps!

WP_20150713_010 Merci pour votre constance et votre bienveillance.

A bientôt pour la collection d’automne dans la boutique.

Les Trois petits riens et l’opération IG pour SOS Prema

C’est un peu tard puisqu’il ne reste que quelques jours pour participer… mais mieux vaut tard que jamais comme dit l’adage…

Tout ça pour vous parler d’une jolie petite (que dis-je… Grande) action lancée par Laureen qui fait un appel aux créatrices, couseuses, tricoteuses, crocheteuses à l’attention des tout petits bouts de choux nés prématurément à la maternité de Valence afin de décorer, le service de néonat’ mais les autres aussi… et d’apporter un peu de couleurs, de douceurs dans des espaces trop blancs, froids et impersonnels.

J’aime bien ce genre d’appel, je trouve que c’est beau, sain et partant d’un très bon sentiment. J’aime bien, parce que ça me touche en plein coeur (peut être est ce le fait d’être maman et d’avoir eu la chance de ne pas connaître l’appréhension de la couveuse derrière la vitre, des espaces aseptisés, des grammes à prendre… ).

Cette belle opération ne peut que donner envie de participer à sa façon, avec ce qu’on sait faire!

J’ai donc ressorti mon patron de nuage qui pleut, que vous trouverez ici et j’ai cousu des coussins nuages doudous (sans la pluie) pour ces tous petits parce que je ne tricote pas. J’ai ajouté à tout ça deux Midinettes qui guideront le paquet jusqu’à destination, pour apporter à ma manière de la douceur, de l’espoir, de l’amour sur les murs et auprès de ces bébés nés trop tôt!

WP_20150608_004

La date pour envoyer vos paquets est le 21 juin, il reste donc quelques jours…

WP_20150608_003

On m’accuse de contrefaçon, je réponds!

Depuis hier soir, on m’accuse de contrefaçon et d’être de mauvaise fois sur mon compte Instagram. Je ne suis pas malhonnête! Je trouve cela injuste qu’on puisse s’en prendre à quelqu’un avec des mots tels que : INPI, modèles déposés et protégés, sur la base d’une photo instagramée, sans prendre le temps d’engager une conversation de manière normale… C’est assez léger, je trouve mais la personne en face y a mis beaucoup d’énergie! Elle le fait peut être encore, mais de son côté, je ne peux pas le savoir puisqu’elle m’a « blacklisté » comme on dit!!!

J’ai mis du coeur et du temps à trouver la bonne formule pour faire un lapin avec une meilleure tenue que les précédents depuis plusieurs mois et je ne suis pas allée chercher sur Instagram « le » lapin à copier, comme on veut le faire croire!

InstagramCapture_3e93ea0c-f40a-41f7-9fe1-9b73f34ea478_jpg

Ce lapin, je l’ai fait moi-même sans l’aide de personne, et qu’on me dise que j’ai copié un autre lapin, ce n’est pas vrai et je me défends (ce n’est pas cela se sentir coupable, mais simplement dans une situation d’injustice!). J’ai cherché à être objective. Un point commun aux deux lapins : un cou large. C’est comme cela que la tête de mon lapin ne dodeline pas! (chose dont je n’étais pas complètement satisfaites sur mes précédents lapins).

Mais à vouloir être trop objective en comparant les deux lapins (qui soit dit en passant n’ont pas du tout le même style) dans nos deux boutiques sur A Little Market; on me dit alors que je connais trop bien son lapin pour être honnête! Wahou… Mince alors, tout le monde est capable de faire cet exercice en trois minutes chrono sans être parano!

InstagramCapture_b177b96e-5d18-4d0a-806b-145a80879b1b_jpg InstagramCapture_8f5d7d40-5813-4278-825c-31946624e27a_jpg

Sur internet et notamment Pinterest on en trouve plein des lapins sur une base de patron d’une pièce (pas d’assemblage de la tête, des bras et des jambes avec le corps, tout est coupé ensemble d’où des membres et un cou un peu large). Pas besoin d’être experte en espionnage pour le voir, juste un coup d’oeil. J’aime bien cette technique que je trouve plus sympa à réaliser pour prendre plus de temps sur les détails : broderies des yeux, nez et oreilles, joues, noeuds papillon, chaussettes et robe.

Je suis d’ailleurs tomber sur un joli site allemand de patrons de lapins, tient justement!! Argh… en y retournant je viens de voir les mêmes chaussettes aux pieds de leurs lapins! Mince, ils vont me faire passer un mauvais quart d’heure eux aussi… (Rires).

Je vous invite à aller y jeter un coup d’oeil, c’est très mignon.

Avoir du mépris au point de saper mon travail sur la base d’une photo instagramée de mauvaise qualité puis regramée ça ternis un talent! Dommage pour elle.

Avant de balancer des trucs infondés, renseignez-vous et apprenez à objectiver! ça ne fait pas de mal au contraire ça fait du bien, c’est mon nouveau credo.

Et si ça ne vous plaît pas, passez votre chemin. Je ne prétends pas avoir inventer la poudre!!

 

 

Deux Liebster awards…

Bleu canard et moi et Bidules à fils m’ont choisi toutes les deux, à quelques jours prêts, pour le Liebster Award. Mais… qu’est ce que c’est???!

liebster awardLe Liebster Award, c’est une sorte de chaîne, un principe simple qui permet de faire découvrir des blogs peu connus, ayant moins de 200 abonnés. Il s’agit de répondre à 11 questions et d’en poser 11 à 11 blogueurs peu connus (désolée d’avance si je choisi des gens qui ont plus de 200 abonnés, ça ne se voit pas toujours…). Tout en gardant 4 règles de base :

  • mettre un lien vers le blog qui vous a tagué
  • révéler 11 anecdotes sur soi
  • répondre aux 11 questions qui ont été posées par la blogueuse qui a vous nominé
  • désigner 11 blogueuses et leur poser 11 nouvelles questions.

Je saute sur l’occasion pour me livrer un peu… et pour vous parler d’autre chose que de couture! quoique…

Mes 11 anecdotes…

…1 Je suis gauchère et tous les trucs fait spécialement pour les droitiers m’énervent!…2 Quand j’écoute un cd, je l’écoute en boucle 3 à 4 fois avant d’en changer. …3 Je pleure souvent en regardant des films, et pleurer pendant un film pour moi c’est comme une délivrance, ça veut dire que le film a été bon, parfait et puissant!…4 J’aime relire les livres qui m’ont vraiment plu! J’ai du relire 8 fois la Nuit des Temps de Barjavel (en pleurant en plus), et 5 fois Orgueil et Préjugés de Jane Austen (là aussi j’ai pleuré !!!), pour ne compter qu’eux. …5 J’aime faire des piles de tissus, les défaire et les refaire… …6 Petite je suis allée à Méribel avec mes parents, je rentrais toute seule des cours de ski, je suis montée tout en haut de la station pour redescendre vers l’hôtel, au lien de me diriger vers le centre de la station je suis allée vers le vieux village, j’ai dû faire plusieurs kilomètres, j’ai eu peur de me faire manger par les loups, heureusement un gentil couple m’a ramené en voiture à la station (je ne voulais pas monter dans leur bagnole… mais le monsieur m’a dit « c’est ça ou tu vas geler là! »). …7 Je rêve d’un tatouage au poignet mais j’ai peur que ma maman me renie (même si j’ai 32 ans, si si!!). …8 Je pourrais me relever la nuit pour faire de la couture, mais ne pas avoir l’énergie pour aller au boulot le lendemain! … 9 Le premier vêtement sérieux que j’ai fait, je l’ai monté à l’envers, c’était une robe avec des tas de plis! J’étais tellement énervée que j’ai tout jeté! … 10 J’adore quand ma fille de 4 ans me dit « tu sais Maman, je t’aime! », ou quand elle s’en va en vacances et qu’elle me dit : « Je viendrai te visiter dans tes rêves, la nuit » … 11 Chez moi, il y a tellement de coussins sur les fauteuils ou le canapé qu’on ne presque plus s’asseoir dessus!

Mes réponses aux questions d’Axelle de Bleu canard et moi :

1.Pourquoi avoir créé un blog ? Pour faire partie de cet univers de l’internet, partager et rencontrer d’autres personnes, des passions, des choses… Avoir l’impression d’être dans une autre vie, plus frivole, le temps d’un instant, ça fait du bien (tout comme revenir à la réalité aussi, parce qu’elle a de bons côtés !!).

2.Comment as tu choisis son nom ? J’aime le chiffre 3 et j’aime bien le mot « rien », qui parfois veut dire beaucoup !

3.Ou aimerais tu vivre ? A la campagne, comme tant de gens…

4.Un achat compulsif ? Les chaussures… quoique je me suis un peu calmée quand même !!

5.Le prochain achat sur ta liste ?  Un métier à tisser why not!

6.L’amitié c’est quoi pour toi ? C’est fort mais ça peut faire mal et des fois ça n’évolue pas comme on voudrait.

7.Que voulais tu faire quand tu étais petite ? Plein de choses… mais surtout : jardinier.

8.Une île déserte, un seul objet à emporter, qu’emmènerais-tu ? un livre que j’ai déjà relu plein de fois.

9.Un lieu que tu trouves apaisant? Chez mes parents à Saint-Hippolyte de Montaigu.

10.Un surnom? Audinette, c’est mon papa qui m’appelait comme ça petite, maintenant c’est loin.

11.LA chanson que tu aimes le plus ? Ouh lala… Je n’ai pas de chanson que j’aime le plus, j’ai des chansons pour certains moments… Mais puisqu’il faut en choisir une : The Rip de Portishead de l’album Third. … ça y est je l’ai dans la tête !

Mes réponses aux questions de Camille de Bidules à fils :

1 Combien de temps consacres-tu par mois à tes créations ? Ouh lala… tellement trop! En additionnant toutes les heures, ça doit faire 1,5 jour par semaine.

2 Quel artiste aimerais-tu rencontrer ? J’aimerai bien revoir mon papa! C’était un artiste, à sa manière!

3 Ta couleur préférée ? J’aime bien le rose mais aussi le vert, le bleu… et le noir (ok, c’est pas une couleur) !

4 Quel site t’inspire le plus ? Pinterest sans aucun doute ! C’est tellement beau et tellement inspirant, c’est du rêve et ça fait du bien !

5 Ton medium préféré ? Pinterest, toujours! Un vrai cahier de tendances.

6 Quel est ton repas préféré ? C’est dur pour moi qui aime bien manger ! J’aimais bien quand ma Mamie me faisait spécialement pour moi son feuilleté au fromage, jusqu’à y a pas si longtemps !

7 Que t’apporte ton blog ? Du rêve!

8 As-tu déjà rencontré d’autres créateurs grâce à lui ? Non, pas directement.

9 De quoi ne peux-tu absolument pas te passer ? D’un stylo et de papier pour pouvoir noter/dessiner toutes les idées qui me passent par la tête.

10 Si tu devais changer de métier que ferais-tu ? Couturière de ce que je veux.

11 Ta création préférée ? Rohhh… C’est dur… Mes petites pochettes déclinées en différentes tailles, pour y ranger les milliers de choses qui traînent dans mon sac!

Et je choisi pour poursuivre l’aventure : là c’est dur… bon je m’excuse déjà auprès de celles qui l’ont déjà fait… Et un grand merci à Hellocoton, Instragram qui permet de faciliter le travail de recherche de blogueuses…

choses et trucs

sewing cute things

haute comme trois pommes

lunaes

plume étoile

z comme Zorro

nisnis

la gouagouache DIY

les chats font pas des chiens

annie coton

frénésie et moi

Et voici mes 11 questions…

1. D’où est venue l’idée de créer ton blog?

2. Que t’apporte-t’il?

3. Qui t’a le plus inspiré ou t’inspire?

4. Quelle a été ta première expérience (la plus lointaine) en couture ou bricolage?

5. Quelle est la création dont tu sois la plus fière?

6. Quelle est l’odeur qui te reste en mémoire?

7. Qu’est ce qui est le plus important à tes yeux?

8. Que trouve t’on dans ton atelier/coin atelier?

9. Quelle est la seule chose que tu garderai de ton atelier si tu devais te séparer de tout le reste?

10 Quelle est ta recette pour garder ou reprendre le moral?

11.  Quelle citation te qualifie le plus?

A bientôt…

Ou le choix du bon lieu…

WP_20131218_012

On nous dit qu’on peut se sentir seule par moment, qu’il ne faut pas désespérer. Je me sens seule bien trop souvent. Le site d’Apolline Point est un bon support pour toutes celles qui partagent mes déboires.

On ne s’improvise pas vendeuse et commerciale, ça c’est sûr! Je n’ai pas ça dans mes gênes. Maintenant je comprends pourquoi papa ne se lançait pas seul dans une bijouterie…

On me dit que mes créations sont originales et de bons goût, alors où sont les gens qui aiment le bon goût ? On nous bassine avec : « A Noël achetez du fait-main, du made in France, de l’artisanat local, blablabla… ». Les gens s’en fichent! Ce qui les intéresse c’est d’acheter pas cher, même de mauvaise qualité! Pour notre plus grand malheur, les gens préfèrent acheter du toc plutôt que du vrai!

WP_20131208_003

On me dit que c’est peut être une « histoire de prix ».  Je ne pense pas vendre mes produits hors de prix! Et de toute façon, ils coûtent ce qu’ils sont (je me prends suffisamment la tête pour calculer au plus juste le coût de chaque création). Comment voulez-vous qu’on s’en sorte après, on ne peut pas casser les prix. Même si les Trois petits riens… sont mon activité secondaire, je ne veux pas vendre mes créations à des prix qui défieraient trop la concurrence, parce que c’est anti-commercial et parce qu’au delà du plaisir que j’ai à fabriquer, si j’ai créer mon entreprise c’est aussi pour commencer à en gagner quelque chose.

WP_20131208_005

On me dit qu’il ne faut pas que je me décourage, que je doute… Mais je n’y arrive pas. Je doute et je suis frustrée de ne pas pouvoir donner plus, de ne pas être au bon endroit, au bon moment. De ne pas savoir où aller, comment être et comment faire.

On me dit que ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte. Je l’ai bien compris, et de toute façon quand il ne reste plus de place sur mes étagères (c’est à dire peu de place déjà au départ) et bien je m’arrête, car je ne dispose pas d’un hangar ou d’une usine.

Mais heureusement, l’année 2013 se termine! Ce fut une année test, pleine d’expériences, pas toutes bonnes, mais certaines oui. C’est une année qui fut chargée en rencontres, qui dureront je l’espère. Je souhaite une année 2014 bien plus réussie que 2013 pour mes Trois petits riens…

Aller, on s’y met.

Roubaix by Night

vestiaire de la Piscine

Ce week-end nous sommes allés dans le Nord, rendre visite à Madame et sa petite famille. C’était chouette, d’autant plus que ces messieurs n’étaient pas en super forme,  ils ont donc consenti à garder les enfants pendant que nous sommes allées faire une virée urbaine et nocturne du côté de Roubaix.

façade de la Piscine de Roubaix

Roubaix, la ville où je n’aurais jamais pensé mettre les pieds. Des à priori, oui pour sûr! C’est comme Lille, jamais je n’aurai pensé m’y sentir bien, et  y revenir souvent! Le Nord… quand tu nous tiens.

Ce que j’aime dans le Nord, c’est déjà Madame, parce que c’est là bas qu’elle vit depuis plusieurs années et grâce à elle j’ai pu découvrir cette charmante région ; c’est aussi son patrimoine industriel et ses briques ; et puis sa chaleur : pas celle qu’on mesure en degrés Celsius, l’autre, celle qui rend les gens chaleureux, gentils et joyeux. Même si les jours sont courts, il pleut souvent et il fait gris… Les gens sont aimables, ils aiment rire et discuter, comme en Belgique. J’aime assez bien le Nord.

D’autant plus qu’à Roubaix ce week-end se cumulaient : la Nuit des Arts, le Marché des Modes et la Braderie de l’Art.

la nuit des arts

la condition publique

la piscine de Roubaix

mosaïque de la piscine de Roubaix

les vestiaires de la piscine de Roubaix

Mon coup de cœur va à la Piscine de Roubaix, aujourd’hui musée, autrefois… piscine! Qui a gardé tout son charme d’antan avec ses vestiaires, ses couloirs, ses mosaïques, son architecture des années 30 et sa jolie rosace.

Nous sommes aussi allées à l’École Supérieure de l’Industrie et de l’Art du Textile (je dois oublier/mélanger des lettres, je m’en excuse!!) voir les créateurs, mais heureusement pour mon compte en banque je ne me suis pas laissée tenter.

Pour finir par la Condition Publique (ancienne usine de conditionnement) qui abritait pour l’occasion la Braderie de l’Art, genre de performance d’artistes entre 19h et 3h du matin.

Un week-end comme je les aime…

De belles rencontres… et de l’inspiration

Il y a des rencontres qui inspirent… Certaines sont virtuelles, eh ouais, les blogs c’est pas mal pour ça!

Il y a quelques jours j’ai lu un article sur le blog de Zest of Zoé sur les « dots walls » (littéralement « murs pointés »), petites décorations qui viennent égayer un mur blanc.

Et bien j’ai fait une tentative à la maison avec ce que j’avais sous la main, c’est à dire : du masking-tape et une perforatrice.

DIY : il faut coller une bande de masking-tape sur du rodoïde et percer avec la perforatrice, décoller ensuite la pastille et la coller sur le mur propre, si vous avez des perforatrices de formes différentes les pastilles au mur n’en seront que plus variées).

WP_20131027_001 WP_20131027_002-1 WP_20131027_003

Il y a d’autres rencontres, toujours virtuelles, qui rendent fière, aller savoir pourquoi, tout ça c’est dans la tête…

Mais quand j’ai reçu ma commande de chez Studio Jolis mômes avec le petit badge pour me consoler d’avoir loupé les jolis coupons vintage et bien… J’ai été super fière d’accrocher mon petit badge à mon sac et de me balader avec dans le RER, le métro et dans la rue…WP_20131025_001

Merci Hélène de Studio Jolis Mômes pour ce JOLI petit cadeau!! (La photo est un peu nulle, je vous l’accorde!)

Et il y en qui commencent par internet et qui se concrétisent par hasard sur le marché de Houilles chez le vendeur de coupons de tissus (qui a de bons produits et pas chers mais il n’est là que le mercredi)!!

Je parle de Julie de Jolies bobines qui vient se réapprovisionner par ici de temps en temps… Charmant hasard donc!

Merci à elle pour notre petite discussion. Je vous invite à aller voir ce qu’elle réalise et la tonne de vêtements qui doivent déborder de ses placards tellement qu’elle en fait!!

A bientôt.